Le Red Sauna s'engage


Le RED et la santé

Le RED Sauna s’engage dans une politique de prévention, d’informations et de santé des personnes faisant partie du personnel ainsi que de la clientèle de l’établissement.

Nous nous engageons à fournir à chaque client préservatif et gel dans les parcours sexuels. L’ensemble du matériel de prévention est mis à disposition gratuitement.

Nous mettons à disposition des clients une documentations la plus compl!te possible, portant sur la prévention, des informations médicales, l’actualité associative, les coordonnées téléphoniques ou postales de relais d’information, de centres de dépistage anonyme et gratuit.

Nous recevons régulièrement des équipes extérieures spécialisées, issues des associations et partenaires de lutte contre le VIH et les autres I.S.T, dans le but de réaliser des opérations de dépistage et de prévention additionnelles.

Vous pouvez trouver plus d’informations concernant la prévention des I.S.T auprès des partenaires suivants:

Le dépistage

Pour le VIH, c’est une décision importante. Le mieux est de le faire régulièrement (idéalement tous les 3 mois et au moins une fois par an) et après chaque exposition à un risque.

Pour les IST (Infections Sexuellement Transmissibles), les dépistages sont à effectuer en fonction de l’activité sexuelle et du nombre de partenaires.

📍Ou faire un dépistage ?

  • un centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) (Sida Info Service : 0800 840 800)
  • un centre de dépistage communautaire pour un test rapide
  • les établissements commerciaux où les associations proposent des tests rapides
  • un laboratoire d’analyses avec ou sans prescription médicale

Les capotes et le gel

L’élasticité d’un préservatif lui permet de s’adapter à toutes les morphologies. Les tailles et les formes des pénis variant beaucoup d’un homme à l’autre, les préservatifs sont fabriqués dans des matières, des tailles, et des formes différentes. Vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire des préservatifs, ils sont remboursés sur ordonnance par la sécurité sociale.

✅ Au Red Sauna, vous aurez toujours des capotes et du lubrifiant à disposition au bar et dans les espaces de jeux. N’hésitez pas à nous demander si vous ne trouvez pas.

La PreP

C’est une nouvelle stratégie de prévention du VIH. Elle consiste à proposer à des personnes séronégatives, qui n’ont pas systématiquement des rapports protégés par le préservatif, une combinaison de médicaments actifs contre le VIH (des antirétroviraux), pris avant et après l’exposition sexuelle dans le but de diminuer le risque d’infection par le VIH. Le principe est que le médicament anti-VIH soit présent dans l’organisme pour empêcher le virus de se multiplier.

📍 Où la trouver ?

La PrEP ne peut être prescrite la première fois que par des médecins spécialisés en santé sexuelle (service des maladies infectieuses et CeGIDD – Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic des IST). Elle peut être renouvelée par un médecin de ville en respectant les bilans préalables recommandés. Elle est délivrée avec une prise en charge par la Sécurité sociale en pharmacie hospitalière et de ville.

Un accompagnement associatif complémentaire est fréquemment proposé. Pour plus d’informations relatives à la PrEP ou à votre santé sexuelle Sida Info Service au 0800 840 800 (7j/7, appel anonyme et gratuit).

La TPE ou PeP

Le T.P.E. est un traitement antirétroviral temporaire de 4 semaines. Le but est de d’empêcher le risque d’infection par le VIH immédiatement après un risque d’exposition : pénétration non protégée avec ou sans éjaculation, rupture de préservatif, éjaculation dans la bouche…

Rendez-vous le plus vite possible aux urgences de tout hôpital ou dans les CEGIDD, Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic des IST (au mieux dans les 4 heures et au plus tard dans les 48 heures), de préférence avec votre partenaire sexuel. Le médecin évaluera avec vous le risque pris et l’intérêt de vous prescrire un traitement post-exposition. Ce traitement vise à éliminer le risque de contamination par le VIH.

Le TasP, la protection par le traitement

L’effet préventif des traitements antirétroviraux utilisés pour bloquer la réplication du VIH a été établi. Ce qui, il y a plus d’une dizaine d’années encore, était considéré comme une hypothèse est devenu un outil de plus pour empêcher les contaminations.

Lorsqu’une personne séropositive est mise sous traitement, la quantité de virus présent dans l’organisme est considérablement diminuée. En-deçà d’un certain niveau de mesure, on admet que la charge virale, c’est-à-dire la quantité de virus dans le sang, est indétectable. Dans ce cas, les risques d’évoluer vers le stade sida, ou même de déclarer des maladies opportunistes sont nuls. La charge virale peut parfois varier rapidement et doit faire l’objet d’un suivi régulier… mais l’important est qu’elle reste en-dessous d’un certain seuil pour que la personne reste non contaminante.

U=U : Indétectable = Intransmissible

Depuis 2008, suite à « l’avis suisse », on sait que les personnes avec une charge virale indétectable depuis plus de six mois, qui prennent très rigoureusement leur traitement, ne transmettent pas le VIH. L’étude européenne Partner, qui a suivi des couples sérodifférents hétérosexuels et homosexuels ayant des rapports non protégés, n’a pas relevé de contamination au sein de ces couples. Les chercheurs responsables de l’étude Partner en concluent que le risque de transmission du VIH théorique lors des relations sexuelles sans préservatif entre partenaires sérodifférents est « extrêmement faible ». Une étude menée en Australie, au Brésil et en Thaïlande encore plus récente, présentée à l’IAS 2017, ayant suivi 343 couples gays sérodifférents est allée plus loin en affirmant qu’une personne avec une charge virale indétectable était non contaminante, même en cas de présence d’IST.

Les vaccins

Souvent oubliés lorsqu’on liste les outils de prévention, les vaccins jouent un rôle important dans la prévention de certaines MSTs.

  • L’hépatite A, qui se transmet par voie sexuelle essentiellement en cas de contact bouche-anus (anulingus).
  • L’hépatite B, qui se transmet par voie sexuelle potentiellement par pénétration anale non protégée, des rapports bucco-génitaux, mais aussi le baiser.
  • Les papillomavirus (HPV) sont responsables de verrues génitales (condylomes) et de cancers de l’anus. Ils se transmettent par contact direct avec les muqueuses ou une peau lésée mais aussi par le toucher. L’utilisation du préservatif ou de gants (pratique du fist-fucking) limite les risques, mais ne les supprime pas.
  • Le méningocoque qui est une bactérie qui peut être présente dans le fond de la gorge. Elle peut infecter les méninges et provoquer une infection grave.Il se transmet par la salive (et aussi les postillons en cas de promiscuité). La vaccination est recommandée pour les hommes ayant des rapports avec d’autres hommes qui fréquentent les espaces collectifs et les rassemblements gays.

Pour en savoir plus, visite les liens suivants:

Pool party 2022

10/07/2022 A PARTIR DE 12:00

Retrouvez notre désormais mythique pool party, full-house tout les ans 💦💦 🥳🥳 . Plus de 300 personnes attendues pour cette édition.

00
Jours
00
Heures
00
Mins
00
Secs

Détails